2 semaines dans la Péninsule du Yucatan

Vacances à prendre obligatoirement en pleine été, une short-list de destinations en main, j’ai simplement dit : »Ah tiens, l’été c’est la saison des requins baleines au Yucatan ! »

Et immédiatement, la réponse de mon binôme fut : « C’est bon, on part au Mexique »

La péninsule du Yucatan me faisait rêver depuis tellement longtemps, les ruines Mayas, les cénotes, et ce voyage fut à la hauteur de mes espérances ! La preuve en vidéo juste ici !

Article en 4 parties : Quand partir ?Comment se déplacer ?Notre itinéraireBudget


Quand partir au Yucatan ?

∼∼ Avec son climat tropical, la saison sèche se situe entre Novembre et Avril, moins de précipitations et des températures moins étouffantes, cela reste la meilleure saison pour visiter le Yucatan.

∼∼ Par opposition, la période humide est entre Mai et Octobre mais pas de panique, les pluies arrivent généralement en fin de journée. Nous y étions entre juillet et août, nous avons eu entre 30 et 35 degrés avec un fort taux d’humidité. Choisissez des logements avec clim, vous ne le regretterez pas ! Concernant la pluie, nous en avons eu un peu, principalement la nuit, une grosse journée pluvieuse sur Holbox et une belle averse d’une demi-heure dans les ruines d’Ek Balam. Si vous ne me croyez pas, regardez les photos dans mes articles, vous verrez que le ciel bleu est plus que présent !

Selon les saisons, vous rencontrerez peut-être des sargasses sur les plages, vous savez ces algues rougeâtres et nauséabondes… Apparemment elles sont plutôt présentes lors de la saison chaude et la quantité d’algues diffère selon les années. De notre côté, en partant en juillet/août, nous les avons malheureusement croisés sur la Riviera Maya et principalement à Tulum. Vous pouvez les suivre quasiment en direct sur ce site ou sur Facebook sur cette page : Red de Monitoreo del Sargazo Cancún.


Comment se déplacer dans le Yucatan ?

Il y a évidemment des bus qui rejoignent les principaux centres d’intérêt mais pour être libre de ses moyens, rien de mieux que de louer une voiture. Comme d’habitude, nous avons fait une comparaison des prix via Rentalcars et nous avons trouvé le meilleur prix en passant par l’agence Carflex. 

Récupération et dépôt de la voiture : l’agence est tout prêt de l’aéroport de Cancun, des navettes spécialement affrétées par Carflex partent régulièrement de l’aéroport et de l’agence pour repartir. Une petite proprina (pourboire) est évidemment la bienvenue.

Le choix de la voiture : nous n’avons pas pris le premier prix qui correspond à des types de voitures plutôt petites. On nous a conseillé de prendre une voiture pas trop basse car les routes sont parfois abîmées avec des jolis nids de poule et il y a énormément de dos d’âne qui ne sont pas tout le temps indiqués… Nous avons du coup pris une voiture type « Chevrolet Aveo ou similaire », nous avons finalement eu une Ford Figo qui nous a très bien convenu.

Et le prix ? : Nous avons déboursé 220€ pour 15 jours de location. Attention, nous n’avons pas pris l’assurance de protection totale car celle-ci est comprise avec notre carte gold. Nous avons également fait le choix de ne pas prendre de GPS car nous avions téléchargé la carte du Yucatan sur Google Maps et qui est ensuite accessible en étant hors-ligne.

Et pour se garer et prendre de l’essence ?

Vous comprendrez très vite qu’il faut garder des petites coupures, des pièces de 10 pesos ou des billets de 20 pesos ! A chaque fois que nous nous sommes garés, en ville, sur les parkings des cénotes, il y a toujours un Mexicain qui vous aide pour vous garer ou pour surveiller les voitures et qui réclamera un petit quelque chose (donnez entre 10 et 30 pesos).

Prévoyez bien du cash pour faire le plein d’essence, nous voulions payer en CB et malgré les écriteaux qui indiquaient que c’était possible, le pompiste nous refusait à chaque fois… 

Et quelles sont les règles de conduite ?

Apparemment il n’y a pas vraiment d’examen de conduite, les mexicains ont juste à débourser quelques pesos pour obtenir le permis de conduire. A Mexico, il y a depuis peu un examen mais pour le reste du pays, je ne sais pas ce qu’il en est. Dans tous les cas, vous remarquerez très vite que les mexicains ne savent pas conduire et en ville la conduite est très sportive ! Ils ne respectent aucune règles, dépassement des limitations de vitesse, ils doublent à droite ou à gauche, pas de clignotant, pas de respect du stop…

Sur les grandes routes, n’hésitez pas à vous mettre le plus possible sur la droite et à mettre le clignotant pour laisser les mexicains doublés. Il y a aussi une règle qui a été plus ou moins « inventée » et qui vous donnera droit à des appels de phares si vous ne la connaissez pas : à un feu rouge, si vous êtes sur la file de droite et que vous voulez tourner à droite, vous avez apparemment « le droit ». Par contre pour tourner à gauche, il y a souvent une flèche qui devient verte pour autoriser le passage.

Et la police et la corruption, ça donne quoi au Yucatan ?

Malheureusement nous en avons fait les frais… Il faut savoir que vous croiserez beaucoup de « barrages de police », à l’entrée et sortie de chaque ville ou village, vous verrez des postes de police la plupart du temps ils n’y sont pas mais parfois ils arrêtent toutes les voitures et demandent d’où on vient et où on va.

Une fois, l’interrogatoire s’est poursuivi avec le contrôle des papiers et ils nous informent que nous avions fait une infraction un peu plus tôt. Nous avions « apparemment » roulé à plus de 20 km/h au niveau d’un barrage… La sentence était claire, soit nous payions tout de suite 1700 pesos soit ils gardaient mon permis et on pourrait le récupérer que dans 3 jours avec une amende de 35 000 pesos dans la ville que nous étions en train de quitter.

Ils ont demandé à mon copain de compter nos billets discrètement sous la boîte à gant, voyant que nous n’avions que 1600 pesos, ils nous ont pris « que » 1000 pesos (50€), ils sont sympas quand même…

Evidemment nous n’étions pas en tort, évidemment qu’il n’avait pas de preuve, évidemment que c’était de la corruption et évidemment que nous étions remontés de s’être fait avoir comme ça…

Comment éviter de se faire arnaquer ou du moins donner le moins d’argent possible ? 

Donner une photocopie de votre permis de conduire et dites que vous avez laissé l’original à l’hôtel ou au loueur, ne pas parler espagnol et essayer d’avoir un anglais très approximatif, vous pouvez par exemple dire que vous parlez pas bien anglais et proposer aux policiers d’appeler votre agence de location pour faire la traduction. 

Et dernière solution si vraiment ils ne vous lâchent pas, mettez le moins possible de billets dans votre porte-monnaie (cacher le reste) et dites que vous n’avez que ça sur vous.

Allez maintenant que vous savez tout ça, je vous souhaite une bonne route !


Notre itinéraire

Nous avons choisi de faire un circuit assez complet en deux semaines en terminant par quelques jours de farniente sur une île.

Evidemment il a fallu faire des choix et nous avons choisi de ne pas faire les lieux suivants :

  • Isla Mujeres
  • Isla Cozumel
  • La réserve Rio Lagartos
  • Ruines archéologiques de Uxmal
  • Playa del Carmen

Plus concrètement, voici notre itinéraire de 1400 kilomètres :

Cancun : 1 journée1 nuit
Au programme : Playa Delfines – Las Palapas

// De Cancun à Tulum : 2h de route

Tulum : 2 journées2 nuits
Au programme : Cenote Azul – Ruines archéologiques de Tulum – Playa Santa Fé – Plongée dans des cénotes (Casa Cenote et Cenote Dos Ojos) – Cenote Zacil-Ha – Ruines archéologiques de Muyil

// Tulum à Bacalar : 2h30 route

Bacalar : 2 journées2 nuits
Au programme : Balneiro municipal – Tour en bateau sur la lagune – Los Rapidos

// Bacalar à Calakmul : 3h30 de route pour arriver au site archéologique

Calakmul : 1 journée1 nuit
Au programme : Ruines archéologiques de Calakmul – Grotte au chauve-souris

// Calakmul à Campeche : 3h30 de route

Campeche : 1 journée1 nuit
Au programme : Visite de la ville de Campeche

// Campeche à Merida : 2h30 de route

Merida : 2 journées2 nuits
Au programme : Cenotes de San Antonio de Mulix – Cenote San Ignaci – Hacienda Yaxcopoil, – Cenote Kantirixche – Visite de la ville de Merida

// Merida à Izamal : 1h de route

Izamal : 1/2 journée
Au programme : Visite de la ville d’Izamal

// Izamal à Valladolid : 1h30 de route

Valladolid : 2 journées2 nuits
Au programme : Ek Balam – Chichen Itza – Cenotes Samula et Xkenken – Cenote Oxman

// Valladolid à Holbox : 2h30 de route jusqu’à Chaquila puis 30 minutes de ferry pour atteindre l’île

Holbox : 4 journées3 nuits
Au programme : Street-art dans la ville – Plage principale – Excursion requin-baleine – Punta Coco

// Holbox à Cancun : 30 minutes de ferry jusqu’à Chaquila puis 2h de route


Notre Budget

Le détail des prix des logements, des restaurants et des activités est indiqué dans chaque article

 

Hébergement
Entre 600 et 800 pesos par nuit pour 2 personnes (Booking ou Airbnb)
Nous avions tout réservé à l’avance 2 mois avant

 

Restaurant
Prévoir entre 15 et 20% de la note pour payer le service
En moyenne, nous avons payé entre 50 et 150 pesos (service compris) par repas et par personne (tacos, pizza, empanadas…)
Nous avons fait quelques restaurants un peu plus cher à 700 pesos par personne

 

Avion
Nous avons réservé notre billet d’avion fin avril pour un départ fin juillet en utilisant les sites de comparateurs de vols (Skyscanner et Kayak)
640€ par personne A/R avec American Airlines
en partant de Genève et en arrivant à Cancun (escales à Londres et New-York/Philadelphie au retour)
Attention : même pour une escale aux Etats-Unis, il faut faire une demande ESTA qui coûte 14$

 

Voiture :
Location : 220€ pour 15 jours (sans assurance protection totale) auprès de l’agence Carflex
Péage : sur notre itinéraire, nous avons rencontré 4 péages (28 pesos entre Tulum et Bacalar, 75 pesos entre Calakmul et Campeche, 160 pesos entre Valladolid et Chiquila, 150 pesos entrre Chiquila et Cancun)
Essence : 700 pesos le plein (que nous avons fait 3 fois), au total nous avons parcouru 1400 kilomètres 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.