Ubud, la culture et la magie de Bali

Ubud représente la capitale culturelle de Bali. Victime de son succès, les touristes affluent mais elle reste un incontournable lors d’un premier séjour à Bali.

Pendant notre séjour en Indonésie, après avoir découvert les îles Gilis et l’île de Lombok, nous avions décidé de loger trois jours à Ubud. C’est, selon moi, le minimum de jours à consacrer à cette ville et à ses alentours.

Découvrir Ubud c’est :

  • Se balader tranquillement dans la ville découvrir ses jardins de nénufars, ses temples comme le Palais Royal (Ubud Palace) et faire du shopping dans les nombreuses échoppes.
  • Observer ses rizières dissimulées tout autour de la ville, en scooter, à pied ou à vélo.Rizière Ubud
  • Se faire une séance de massage : vous n’aurez aucun mal à trouver un institut pour vous faire masser à Ubud. Une petite heure de bonheur pour quelques roupies…

 

  • Voir un spectacle balinais dans un des temples de Ubud : il existe plusieurs types de spectacle, après moult recherches, notre choix s’est finalement porté sur le Kecak Fire et Trance Dance au Temple Pura Batu Karu (prix en août 2015 : 75 000 Rp).

 

 

La particularité du Kecak Fire est l’absence d’instrument. L’histoire est contée par un chœur d’hommes, assis par terre en rond qui chantent en faisant des mouvements synchronisés. Les personnages de l’histoire dansent au milieu de ce cercle.

Avec nos places, nous avons eu un petit dépliant, à lire avant le spectacle pour bien comprendre l’histoire ! Une expérience à vivre pour découvrir la culture balinaise.

Il y a ensuite le Legong, la danse traditionnelle de Bali qui exprime la féminité. Accompagnées par un orchestre typiquement balinais (le gamelan), les danseuses habillées de soie et d’or racontent une histoire en exécutent des mouvements très gracieux et précis avec le visage, les mains et les doigts.

Puis il y a le Barong, une danse théâtrale mettant en scène le combat entre Barong, une créature mythique représentant le Bien et Rangda, la Reine des Sorcières représentation du mal. A l’image d’une pièce de théâtre, les danses s’enchainent en musique.

Les spectacles ont lieu quasiment tous les soirs, vous pouvez acheter vos places à l’office du tourisme en face du Ubud Palace. Nous avons pris les notre à un monsieur qui en vendait dans la rue.

  • Passer des heures (comme nous !) à la Forêt des singes : facilement accessible à pied, au bout de la rue Jl. Monkey Forest et après avoir acquitté d’un droit d’entrée (prix en août 2015 : 30 000 Rp), vous accédez à une étendue de jungle tropicale. La Monkey Forest abrite cinq familles de singes et au total pas moins de 600 macaques crabiers ! Nous avons eu l’occasion d’observer des querelles entre les clans, des instants de tendresses ou des moments d’entraide comme la recherche de poux 

Des moments magiques où nous sommes simple spectateur de leur vie dans un endroit où ils sont en complète liberté.

Les singes sont habitués aux humains, nous ne les avons pas trouvé agressifs contrairement à ceux du temple Uluwatu dans la presqu’île de Bukit. Ils restent cependant des animaux sauvages, il faut donc respecter prudent. Ils chercheront à vous piquer de la nourriture ou vos lunettes de soleil. Je n’ai pas pu résister à les approcher de près, j’ai tendu la main vers un petit singe et tout doucement il est venu s’installer dans ma main. Ce fut mon meilleur souvenir de la Forêt des singes ! Mais je le répète, restez bien prudent ! Vous aurez peut-être la chance comme nous, de rencontrer un personnel du site qui vous mettra un singe sur votre épaule.

Il y a évidemment beaucoup de monde mais vous l’aurez compris, c’est une balade à ne pas manquer, au milieu de centaines de singes, à l’ombre des arbres et des temples.

Les alentours de Ubud regorgent de lieux à visiter et à ne pas manquer, tous situés à une trentaine de minute de Ubud en scooter.

  • Les rizières de Tegallalang

En prenant la route Jl Raya Tegallalang, vous atteindrez de magnifiques rizières en terrasse. Malheureusement nous n’avons pas pu les voir verdoyante car au mois d’août le riz vient juste d’être repiqué. Mais cela n’enlève rien à la beauté du paysage. N’hésitez pas à vous balader sur les côtés de la terrasse principale pour vous isoler un peu. Pour vous restaurer, de nombreux petits warungs sont disposés à l’entrée de la terrasse.

Ces rizières sont une bonne alternative aux célèbres rizières de Jatiluwih qui sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco mais qui sont à 1h30 de Ubud.

  • Les sources sacrées de Tirta Empul

Ce lieu convoité des balinais abrite des temples et des bassins où sont déversées les eaux sacrées. La population locale vient déposer des offrandes avant de s’asperger d’eau dans les bassins pour se purifier. Bien que très touristique, ce site est intéressant par la richesse culturelle qu’il amène.

  • Les tombeaux de Gunung Kawi

Non loin des sources de Tirta Empul, nous sommes partis découvrir les tombeaux royaux taillés dans la falaise au XIe siècle. Entouré de superbes rizières en terrasses, le site est accessible en descendant un long escalier. On se sent vraiment petit face à ces immenses tombes hautes de 7 mètres.

En remontant, nous avons traversé les rizières pour se retrouver sur un chemin qui menait vers des petits temples et tombeaux. Seuls, nous nous sentions comme Indiana Jones ou Lara Croft, à la recherche du temple perdu !

Pour découvrir la beauté et la richesse de Ubud en vidéo, c’est par ici

 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.