Vis ma vie d’aventurier à Taman Negara

Taman Negara, le parc national de la Malaisie, est une étape privilégiée des touristes lors d’un séjour dans ce pays. Nous n’avions pas eu le temps d’y aller la première fois où nous avons mis les pieds sur le sol malaisien. Du coup, pour notre deuxième séjour, Taman Negara était un passage obligatoire et nous ne l’avons pas regretté ! Quoi de mieux qu’un peu de sport après avoir farnienté sur l’île de Tioman

Quelques vidéos du parc Taman Negara ? C’est par ici

L’accès à une des plus vieilles jungles du monde se mérite entre des heures de bus et de pirogue. Mais comme nous ne voulions pas passer trop de temps dans les transports en commun, nous avons loué une voiture dans la ville de Kuantan. Évidemment le budget transport en prend un bon coup avec la location mais la liberté qu’on obtient avec une voiture n’a pas de prix (en tout cas pour nous) !

Information sur la location voiture : nous avons réservé sur le site internet www.economycarrentals.com qui trouve le fournisseur le moins cher. Dans notre cas, nous avons pris une voiture de catégorie intermédiaire chez Hawk pour 300€ (GPS et assurance inclus) pour 6 jours.

Nous sommes arrivés en début d’après-midi à Kuala Tahan qui se situe aux portes du parc. Notre mission : trouver un logement et réserver un trek pour le lendemain. Pas besoin de réserver en avance sur internet, il y a un grand nombre d’agence qui proposent les fameux treks, quasiment tous au même prix et avec les mêmes programmes. La différence se jouera au niveau du guide. Sur les conseils du petit futé, nous sommes allés à l’agence Danz Travel & Adventures (http://tamannegara-danz.com). Parmi le choix proposé (voir sur la photo ci-dessous), nous avons réservé le trek de deux jours avec une nuit dans une grotte pour 200 RM. Avec cette agence, nous ferons une pierre deux coups car elle nous a trouvé une chambre pour la nuit située juste à côté, au Rainbow. Pour 90 RM, nous avons eu une chambre basique mais propre, avec climatisation et à deux minutes à pied du point de rendez-vous pour le trek.

Les activités proposées par Danz Travel

Logement trouvé, trek réservé, nous demandons à notre agence s’il y a une balade à faire d’une petite heure dans la jungle pour terminer la journée. Sur les conseils de Bedrul (qui s’avèrera être notre super guide du trek du lendemain), nous prenons une pirogue navette qui pour 1 RM nous fait traverser la rivière en quelques minutes. Nous traversons ensuite le resort Mutiara et nous nous dirigeons en direction de Lubuk Simpson. Attention, arrêtez-vous d’abord au fond du resort pour payer le droit d’entrée à Taman Negara qui est de 1 RM par personne et de 5 RM par appareil photo et caméra (ils sont très regardant sur ça). Après une quinzaine de minutes et la rencontre de quelques singes, nous arrivons au bord de la black river où il est possible de se baigner dans une eau marron-noir mais pas d’inquiétude elle est très propre. Après ce petit moment de repos, nous prenons quelques forces dans un des restaurants flottants du côté de Kuala Tahan.

Départ pour un trek de deux jours dans la jungle de Taman Negara

Le lendemain 9h, nous sommes à notre point de rendez-vous (devant l’agence) où nous faisons connaissance avec notre guide Bedrul et nos compagnons de trek, deux couples de français. Puis nous préparons nos sacs, la veille où nous avait demandé d’apporter : des vêtements de rechange, un maillot de bain, une lampe torche, des affaires de toilettes et également un sac à dos. N’ayant pas de sacs de 30 litres (ne surtout pas prendre en-dessous), nous avons pris nos gros sacs de 60 litres et finalement ils se sont vite remplis avec le tapis de sol, le sac de couchage et la nourriture fournis par l’agence.

Première étape, la Canopy Walkway que nous atteignons en 5 minutes en pirogue. Cette activité est facultative et elle n’est pas comprise dans les 200 RM. Il faut payer 5 RM supplémentaire pour accéder à des ponts suspendus qui permettent de voir la jungle de haut, vraiment sympa !

A peine redescendus sur la terre que nous retournons sur l’eau, dans notre pirogue, pour une 1 heure de trajet sur la rivière accompagnée de petits rapides. Nous étions trempés avant même de commencer la randonnée ! Repas englouti, nous commençons notre trek vers 13h et c’est parti pour 5 heures de marche. Malgré la forte humidité et le poids des sacs à dos, la randonnée est plutôt facile. Bedrul nous montrera des preuves du passage d’éléphants, du miel accroché à la cime d’un arbre, on rencontrera des belles araignées (beurkkkk), des mille-pattes, des enchevêtrements d’arbres…

Après 13 kilomètres de marche, nous voilà arrivés à notre fabuleux logement pour la nuit, une immense grotte ! Petit à petit les autres groupes arrivent, nous serons au final une cinquantaine à dormir dans cette grotte (sans compter les chauves-souris). Au programme de la fin de la soirée : une « douche » ou plutôt rinçage dans une petite rivière, épluchages de légumes, discussion au coin du feu et dégustation d’un bon repas. Malgré l’orage et le confort de notre lit (c’est-à-dire dans un sac de couchage sur un tapis de sol !), nous avons réussi à dormir plusieurs heures.

Après un bon petit déjeuner, nous repartons à 9h pour une marche de 3h au milieu de la jungle avec une petite nouveauté par rapport à la veille : la rencontre des sangsues ! Et oui, ces petits vers suceurs de sang sortent dès que la terre est humide (merci la pluie de la nuit !). On les voyait sur le chemin, toute droite à la recherche de sang chaud !! Hummmm… Le point positif (si on peut dire) c’est que les sangsues ne sont pas dangereuses pour l’homme, elle n’apporte aucune maladie. Pour les décoller, ce n’est pas difficile : soit avec un briquet ou du sel ou alors en la « cassant » comme notre guide l’a fait sur celle qui s’était posée sur sa jambe. Nous passions notre temps à vérifier nos chaussures et nos jambes car elles se faufilent et se cachent de partout (sous la languette de la basket, sur les chaussettes…). Tout le monde y a eu droit mais j’ai été la seule (à part le guide) à avoir des sangsues qui se sont accrochées à ma peau. Par chance, elles pompaient à travers ma chaussette, du coup elles n’étaient pas très bien accrochées mais je confirme ça pisse le sang après !

Nous avons aussi visité une autre grotte où Bedrul a réussi à trouver un serpent qui était caché en hauteur et qui essayait d’attraper son casse-croûte : des chauves-souris posées à côté de lui ! Le trek était aussi différent de la veille par les obstacles que l’on a rencontré, nous avons dû marcher sur des énormes troncs d’arbres ou des plus petits pour traverser la rivière par exemple (heureusement il y avait toujours la possibilité de traverser directement par la rivière qui était peu profonde !).

Après toutes ces émotions, vient un bon repas au milieu de la jungle puis une petite heure de marche pour retrouver notre pirogue et les rapides ! Le trek se termine avec la possibilité de visiter un village des Orang Asli pour 5 RM supplémentaires. Nous en avions déjà visité un au Lac Chini deux jours avant, du coup nous ne l’avons pas refait à Taman Negara. Et de part le côté touristique du parc, nous avions peur d’être déçu de ne pas voir un « vrai » village.

Ce fut vraiment une chouette expérience pour notre premier trek dans un pays étranger. Une super ambiance avec un guide extra dans un contexte authentique entre la nuit dans la grotte, les sangsues, la jungle, les animaux… A faire absolument si vous passez par Taman Negara !

 

No Comments

Laissez un commentaire