La belle Séville

Finalement je connais très peu l’Espagne, à part Barcelone, je n’ai jamais mis les pieds ailleurs en Espagne. Nous avions prévu de passer nos vacances d’été au Portugal, les billets d’avion pour Séville qui est tout proche de la frontière portugaise était vraiment pas cher, c’était donc une belle occasion d’avoir un aperçu de l’Andalousie pendant 2 jours. Malgré une chaleur écrasante, cette ville fut un vrai coup de coeur !

Comment arriver de l’aéroport à Séville ?

Deux possibilités : soit en prenant un bus qui passe toutes les trente minutes et qui permet d’atteindre le centre de Séville pour 4€ ou alors en prenant un taxi. Nous sommes arrivés tard (23h30) et après avoir raté notre bus, nous avons décidé de prendre un taxi, ce qui nous a coûté 30€ et permis d’arriver en 15 minutes à notre logement.

Où loger à Séville ?

Nous voulions être en centre-ville et nous avons pu trouver un Airbnb dans le quartier Alfalfa qui est central, en effet nous étions proche du Parasol et de la Cathédrale de Séville avec pleins de bar tapas à proximité.  Je n’indiquerai pas le logement que nous avons occupé car il n’avait rien d’exceptionnel, propre, fonctionnel et bien situé mais qui sentait l’humidité et qui n’avait pas de fenêtre.

Que manger et boire à Séville ?

La nourriture et les boissons typiques espagnoles sont évidemment incontournables. Voici plusieurs adresses que nous avons pu tester lors de ces deux jours à Séville.

Bar lounge Moss

De quoi se rafraîchir dans un lieu cool et stylé juste à côté du fameux Parasol. Prenez des cocktails typiques espagnols : un Tinto de Verano, un mélange de vin rouge et de limonade espagnole pour 2,50€ ou alors une Sangria, que l’on ne présente plus pour 6,50€ !

Taberna Manolete

A côté de la Cathédrale de Séville, nous nous sommes arrêtés à ce restaurant de tapas. Nous avons plutôt bien mangé mais nous avons trouvé ça relativement cher probablement parce que nous étions à côté d’un endroit touristique. Nous avons pu néanmoins goûter à tout sorte de mets typiques : des patatas bravas (pomme de terre à la sauce tomate épicée), du queso balanchares (fromage avec de l’huile d’olive), du jamon de bellota (jambon), en saladilla de atun (mix de thon et crevette)…

Montant de la note : 40€

 

Casa Toni

Vers la Plaza del Salvador, nous avons trouvé un petit restaurant d’un bon rapport qualité-prix et nous avons testé de nouvelles tapas comme des croquetas jamon (croquette de jambon) ou des zumo naranja (calamars).

Montant de la note : 20€

Restaurante El Rinco de Murillo

Dans le quartier Santa Cruz, nous avons mangé encore des tapas, très bon mais un peu cher par rapport à d’autres restaurants. Ici, nous avons goûté des tortilla jambon ou des chorizo avec des pommes de terre.

Montant de la note : 30€

Ice Wave

Vers la Plaza del Salvador, nous sommes passés à côté d’un petit stand qui attire forcément l’attention. Un petit plaisir glacé appelé ice roll composé d’une base crémeuse mélangée à des toppings (des fruits, du kit-kat…) qui devient glacée puis roulée devant nos yeux.

Taberna Coloniales

Vers la cathédrale de Séville, ce restaurant relativement bruyant et avec une belle file d’attente est vraiment pas cher et très bon. Cette fois-ci, nous avons mangé des patatas bravas, du manjar blanco (du poulet avec du bacon et du fromage), des huevas (chorizo et oeuf).

Montant de la note : 23€

 

Que visiter à Séville ?

L’Eglise del Salvador

Sur la Plaza del Salvador, l’église qui porte le même nom se visite pour 4€ mais le bon plan c’est d’utiliser le ticket d’entrée de la Cathédrale de Séville qui permet de visiter cette église gratuitement (valable une semaine). L’Eglise del Salvador possède une multitude d’ornements en or.

La Cathédrale de Séville

 

Cette immense cathédrale est incontournable, elle fait partie des cathédrales les plus grandes en terme de superficie au monde. Pour 9€, on accède à l’intérieur de la cathédrale, un grand patio et à la Tour de Giralda où la vue sur Séville est très jolie. La partie inférieure de la tour correspond au minaret de l’ancienne mosquée de Séville. Et la Cathédrale de Séville est également connue pour la tombe de Christophe Colomb qui se trouve à l’intérieur.

Les Archives Générales des Indes

Ce beau bâtiment où est archivé des documents de l’époque coloniale espagnole dans le monde est en libre accès. L’intérieur de cet ancien hall aux marchands est tout à fait remarquable.

La Plaza de España

Mon coup de coeur de Séville revient sans hésitation à la Place d’Espagne. Cette magnifique place en demi-cercle où a été tournée une scène de Star Wars a tout ce qu’il faut pour séduire : une architecture à tomber, un canal avec une multitude de petits ponts, des mosaïques faites d’azulejos… Bref de quoi flâner tranquillement !

Le Metropol Parasol

Connu aussi sous le nom de Champignons de la Encarnación, cette structure est entièrement faite en bois. Composée de six parasols en forme de champignon, il est possible de monter jusqu’en haut pour 3€. Nous avons pu ainsi profiter du coucher de soleil sur la ville de Séville en sirotant une petite boisson qui est gratuite avec le ticket d’entrée.

Le Real Alcazar

Le deuxième joyau de Séville se nomme Alcazar, un palais fortifié qui a traversé plusieurs siècles et dont son architecture reflète toutes les cultures qui sont passées à Séville avec une prédominance du style oriental, une architecture appelée mudéjare. Ce monument est un vrai labyrinthe, on passe de pièce en pièce avec toujours le même émerveillement et on profite des 7 hectares de jardins et des milliers d’azulejos.

La file d’attente devant l’entrée nous a un peu refroidi mais finalement nous n’avons fait que 40 minutes de queue en arrivant à 10h30. Nous avons payé notre billet 11€ chacun, sur le site Internet il est apparemment possible de prendre un billet coupe-file en choisissant son jour et l’horaire.

Il faut compter minimum 2 heures de visite, le palais est évidemment touristique mais le site étant limitée à 750 personnes, nous nous marchions pas sur les pieds non plus.

Quartier Triana

Pour finir, je vous conseille de faire un petit tour dans le Quartier Triana qui a gardé son âme gitane. Direction donc le pont « Puente de Triana » qui traverse le fleuve Guadelquivir et ensuite remonter jusqu’en direction du « Puente San Telma » vers la Torre de Oro.

Et surtout…

N’oublier pas de prendre le temps de se balader dans les ruelles de Séville et de tomber devant des monuments colorés, sur des places inattendues…

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.