De Perth à Exmouth

A peine remise du décalage horaire, je commence rapidement à programmer mon itinéraire car je n’étais en Australie « que » pour 2 mois (et pour un pays aussi grand, finalement c’est peu de temps). Je tombe alors sur Agathe dans un groupe Facebook qui recherche un compagnon de voyage pour faire un road-trip de quelques jours pour atteindre Exmouth et revenir à Perth. Nous décidons de nous rencontrer, le courant passe bien et on a les mêmes envies alors nous réservons une voiture pour partir dès le lendemain pour 7 jours ! (Retrouvez le bilan financier de mon escapade en bas de cet article)

Pour dormir, Agathe possède une petite tente 2 places, nous allons pouvoir ainsi nous arrêter dans des free-camp (zone de camping autorisée et gratuite) et réduire les frais. Notre mission chaque jour sera de trouver une douche (gratuite sur les plages ou payantes dans des camping) et d’arriver au camping avant la tombée de la nuit car il est très dangereux de conduire la nuit à cause des animaux et principalement des kangourous qui sortent la nuit…

Cet article étant assez long, je vous propose ce petit sommaire, en cliquant sur chaque lien vous serez automatiquement renvoyé à la journée qui vous intéresse :

Premier Jour : Lancelin, désert des Pinnacles et Green Head
Deuxième Jour : Port Gregory et Kalbarri Park
Troisième Jour : Shark Bay
Quatrième Jour : Exmouth
Cinquième Jour : Coral Bay
Sixième Jour : Kalbarri Park
Septème Jour : Sandy Cape, Yanchep National Park

Premier Jour : Lancelin, désert des Pinnacles et Green Head

Après avoir récupéré la voiture à 8h, nous allons tout de suite faire nos courses pour notre road-trip. Dans le magasin Kmart, j’ai pu trouvé un matelas à 19$, des couverts et une assiette de pique-nique pour 2$. Puis direction Coles, avec Woolworth, ce sont les deux enseignes de supermarché les plus connues et les moins chères d’Australie.

Les dunes de sables de Lancelin

Notre premier arrêt se situe à Lancelin à 1h30 de Perth où se trouve des dunes de sables blanc avec vue sur la mer. L’activité principale est le sandboarding, imaginez-vous sur une sorte de planche de surf à dévaler les pentes des dunes. Pour 10$, nous avons donc loué un sandboard pour 2h, nous pouvions aller sur n’importe quelle dune et chacune notre tour nous dévalions les pentes assises sur les planches. 

En comparaison, j’avais déjà fait du sandboard sur les dunes d’Huacachina au Pérou lors d’une excursion en buddy, les pentes étaient beaucoup plus impressionnantes et nous devions descendre sur le ventre, la tête la première. Puis plus tard, dans mon périple en Australie, j’ai également fait du sandboard à Port Stephens sur la côte Est, les pentes étaient encore moins pentues qu’à Lancelin et nous ne pouvions pas aller où on voulait sur les dunes. Lancelin est donc un bon compromis et reste une activité assez fun ! 

Après 1h de descente, nous sommes allés au look-out à côté pour la vue sur les dunes et la mer…

Le désert des Pinnacles

Nous prenons ensuite la direction du désert des Pinnacles à 1h de route de Lancelin. Cet impressionnant paysage est composé de milliers de formations géologiques qui ressortent du sol. Il se visite en voiture en une demi-heure et il est possible de s’arrêter où l’on souhaite sur un tour de 4 km. L’entrée est à 13$ par voiture.

Green Head

Une heure plus tard, nous nous sommes arrêtés à Dynamite Bay pour observer une mer turquoise et sa plage de sable blanc.

La journée se termine par une sympathique douche tiède (gratuite) sur cette plage avant de prendre de nouveau la route pour 1h. Nous nous sommes arrêtés dans un free-camp à Arrowsmith, la tente posée à quelques mètres de l’océan !

Deuxième jour : Port Gregory et Kalbarri Park

Port Gregory et son Pink Lake

Nous avons commencé la journée par 2h30 de route pour atteindre la ville de Port Gregory où un magnifique lac rose nous laisse admirative. Au bout de la route de Port Gregory, il y a une impasse qui emmène à un nouveau look-out avec une vue sur l’océan.

Kalbarri Park au niveau de la côte

30 minutes de route plus tard, nous nous arrêtons à plusieurs look-out le long de la côte avec des vues plongeantes sur des falaises tombant dans l’océan. Sur la route, il est indiqué chaque look-out qui sont situés très proches les uns des autres : Grandstand, Island Rock, Natural Bridge et Pot Valley.

Kalbarri National Park

Du dernier look-out « Pot Valley » jusqu’à l’entrée du parc national il y a environ une trentaine de minutes. Ce gigantesque parc est situé un peu plus dans les terres. L’entrée coûte 13$ par voiture, le paiement se fait via une machine et des rangers peuvent contrôler les voitures à l’intérieur. Deux randonnées principales sont possible, l’une pour voir le Natural Windows et la deuxième appelé Z-bend. Nous n’avons pas eu le temps de faire les deux ce jour-là, nous avons opté pour le Natural Windows (nous ferons Z-bend le sixième jour sur le chemin du retour). Randonnée est un grand mot car il y a seulement 800 mètres aller/retour (environ 15min de marche) pour en prendre les yeux devant cette formation naturelle et le canyon.  

Il est ensuite temps de reprendre la route, 2h30 de conduite sur une route toute droite avec absolument rien pendant des dizaines et des dizaines de kilomètres… La vraie Australie ! Nous nous arrêterons au free-camp vers Hamelin Pool proche d’une station essence, sur une terre rouge…

Troisième Jour : Shark Bay

Monkey Mia

Levées à l’aube, à 5h du matin pour prendre rapidement la route pour atteindre Monkey Mia, tout au bout de la baie. Nous sommes arrivées à 7h à Monkey Mia, la plage la plus touristique de Shark Bay et connue pour ses dauphins. Tous les matins depuis plus de 50 ans, des dauphins sauvages viennent au bord de la plage pour manger quelques poissons. Je ne suis à la base pas forcément d’accord pour nourrir des animaux sauvages. A Monkey Mia, une association fait des recherches sur le comportement des dauphins et leur donne quelques poissons trois fois par matinée. Vers 7h45, les membres de l’association nous donne des explications et petit à petit on aperçoit les dauphins arrivés. Après ce petit repas, les dauphins restent dans les parages et on peut les regarder se balader dans la mer. A noter que l’entrée est payante (12$ par personne) et nous avons rencontré aussi deux autres animaux présents en Australie : un pélican et un émeu !

Little Lagoon et Denham

A 9h, nous reprenons la route et sur le chemin du retour nous faisons plusieurs arrêts où on retrouve encore des jolies plages.

Eagle Bluff et Goulet Bluff

Pour atteindre ces deux panoramas de falaises et de plages, il faut rouler quelques kilomètres sur des routes « unsealed » c’est-à-dire non goudronnées. En voiture c’est tout à fait possible mais il faut rester prudent tout de même. A ce moment là on a croisé les doigts pour ne pas crever un pneu car nous n’avions pas pris d’assurance…

Shell Beach et Hamelin Pool

Des paysages étonnants sont encore au rendez-vous avec la plage Shell Beach faite ni de graviers ni de sables mais entièrement de coquillages ! Puis nous sommes allées à Hamelin Pool où comme au Lac Clifton, des roches sont parsemées dans l’eau. Appelées stromatolites, elles ont été formées grâce à des micro-organismes et plus particulièrement des cyanobactéries, les êtres vivants les plus anciens identifiés à l’heure actuelle (3,8 milliards d’années !).

Et la journée se finit avec de nouveau plusieurs heures de route. On fait une petite pause à un look-out où on voit le bush australien c’est-à-dire des étendues à perte de vue. A Carnavon, ne trouvant pas de douche gratuite sur les plages, nous décidons de nous arrêter dans un camping et nous payons 5$ par personne pour prendre une douche. Puis 3h de route après être parti de Hamelin Pool, nous arrivons à notre free-camp près d’une rivière « Minilya River Rest Area » où des perroquets viennent nous rendre visite !

Quatrième Jour : Exmouth

Nous commençons de nouveau la journée avec un peu de route (2h30) avec un nouveau paysage étonnant. Des dizaines de monticules de terre apparaissent et nous aurons, sur une aire, la réponse à notre question : ce sont des nids de termites ! Nous avons dû également faire un détour de 20 km car nous avons fait l’erreur de ne pas prendre d’essence lorsque nous avions vu une station étant à peine à la moitié du plein. Et ne voyant pas de station arrivée, nous n’avons pas eu le choix d’aller jusqu’à Coral Bay pour remplir le réservoir. Et oui, sur la côte Ouest, on peut parcourir des centaines de kilomètres sans aucun station d’essence à proximité ! Donc petit conseil : ne vous posez jamais la question, prenez de l’essence dès que vous voyiez une station…

Après ce petit contre-temps nous arrivons enfin à Exmouth et nous sommes allés directement au Visitor Center où on nous a conseillé sur les spots de snorkeling (palme-masque-tuba) accessibles directement depuis la plage : Turquoise Bay, Oyster Stacks et Lakeside.

Turquoise Bay

Nous avons décidé d’aller sur apparemment le meilleur spot de snorkeling. Seulement pour accéder à Turquoise Bay, il faut rentrer dans le Cape Range National Park dont l’entrée est à 13$ par voiture. La plage est sans aucun doute et porte bien son nom, absolument magnifique avec son sable blanc et son eau turquoise… Par contre, niveau snorkeling j’ai été déçu, la mer était assez trouble probablement à cause du vent présent en continu depuis 2 jours. Les coraux sont sympathiques de couleurs violet ou orangé mais niveau poisson, c’était pas très concluant… Le côté « Bay Loop » de la plage est plus safe pour faire du snorkeling, du côté « Drift » le courant est trop fort pour profiter tranquillement des fonds marins.

Lighthouse

Avant de quitter Exmouth et de commencer à prendre la route du retour, nous nous sommes arrêtés au Lighthouse qui donne un joli look-out.

Cinquième Jour : Coral Bay

Après avoir fait une nuit dans la voiture (il y avait tellement de vent que nous n’avons même pas tenté de planter la tente…) sur le free camp « Termist Rest », nous nous sommes dirigées à Coral Bay. Nous avons passé une matinée de nouveau sous le signe de la plage et du snorkeling. Bill’s Bay est ma plage coup de coeur de ce road-trip, les fonds marins étaient un petit mieux que la veille à Exmouth (mer moins agitée et plus de coraux).

Il faut noter que Coral Bay est intéressante pour deux de ses excursions snorkeling, que nous n’avons malheureusement pas faites par manque de temps et d’argent : les raies manta (8h30-13h pour 130$) et les requins baleine (saison d’avril à novembre).

Nous nous ne sommes malheureusement pas attardées à Coral Bay, 5h de route nous attendait pour rejoindre le free-camp « Billabong » à Hamelin.

Sixième Jour : Kalbarri Park

Sur le chemin du retour en direction de Perth, nous avons décidé de nous arrêter de nouveau à Kalbarri National Park pour faire la randonnée Z-Bend que nous n’avons pas eu le temps de faire à l’aller (le deuxième jour). Nous avons donc de nouveau payé 13$ pour entrer dans le parc. Le look-out est accessible par un chemin facile, il est possible aussi de descendre au bord de la rivière (comptez alors 1h30 aller/retour avec des pauses photos). 

Septième Jour :  Sandy Cape, Yanchep National Park

Pour notre dernier jour de road-trip, la météo était un peu plus mitigé, couvert avec 25 degrés (mais on souffle un peu après avoir passé les derniers jours à 40 degrés !). 

Sandy Cape

1h après être partie du free-camp, nous faisons une pause à Sandy Cape, le duo dune blanche et ciel gris, donne une ambiance particulière que j’ai beaucoup aimé. Nous nous sommes garées vers le camping puis nous avons marché jusqu’au look-out indiqué par des panneaux.

Yanchep National Park

Nous avions prévu de nous arrêter à Julien Bay pour aller nager avec des sea lion (otaries) mais malheureusement les excursions ne sont pas tous les jours et elles sont vite complètes.

Nous sommes donc allées à Yanchep National Park, un parc aménagé avec des tables de pique-nique (13$ l’entrée par voiture). Notre objectif : voir enfin mes premiers kangourous (vivants) en liberté, nous étions un peu inquiète car nous y sommes arrivées en début d’après-midi et évidemment c’est l’heure de la sieste pour ses animaux. Mais nous avons eu la chance d’en voir quelques uns en train de faire la sieste à l’ombre des arbres.

Il y a également un sentier de 200 mètres où sont parqués des koalas. On peut les voir de très près mais malheureusement ils ne sont pas en liberté dans ce parc. Premièrement il n’y a pas de koalas sauvages sur la côte Ouest car il n’y a pas leurs arbres fétiches. Deuxièmement, ils ne peuvent pas quitter le périmètre qui leur est dédié (il y a un fossé tout autour).

Dans ce parc, il y a plusieurs sentiers pour se balader de 2 à 9 kilomètres et découvrir la végétation. Et d’autres animaux sont aussi présents comme des perroquets multi-couleurs et piqueurs de nourriture…

Bilan de ces sept jours

Mon premier road-trip australien a été à la hauteur de mes espérances. J’ai découvert une Australie sauvage et aujourd’hui de retour de mon voyage, je peux affirmer que la côte Ouest a été pour moi beaucoup plus dépaysante que la côte Est. J’ai vu des paysages magnifiques, mes premiers animaux typiques de ce pays, des routes toute droite et déserte pendant des kilomètres et des kilomètres… Sept jours, c’est très court pour faire l’aller-retour en 3500 km et profiter de tout ce qu’offre cette partie de l’Australie. Néanmoins c’est tout à fait faisable et je ne regrette en aucun cas d’avoir enchainer les kilomètres.

Aspects financiers :

  • Essence : 400$ pour 7 jours pour au total 3500 km
  • Location voiture :  210$ pour 7 jours sans assurance auprès de Hertz (550$ si on avait pris l’assurance) *retrouvez toutes les informations sur la location de voiture dans mon article général sur l’Australie

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.