Le Machu Picchu

Fouler les terres sacrées du Machu Picchu est incontournable pour tout voyageur décidant de visiter le Pérou. On voit tellement de photos de ce site qu’on a l’impression de le connaître et pourtant le voir de ses propres yeux reste un moment magique.

Le Machu Picchu en vidéo c’est par ici !

Mais atteindre cette cité perdue à 2430 mètres se mérite (sauf si vous avez les moyens de prendre le train faisant Cusco à Agua Calientes avec Perurail…) !

A Cusco, il y a un très grand nombre d’agences qui proposent sensiblement toutes les mêmes prestations que ce soit pour le Machu Picchu, la Vallée Sacrée ou encore la montagne Vinicunca. Après avoir comparé les prix dans plusieurs agences autour de la Plaza de Armas, j’ai choisi de réserver un package à 290 Soles (dans l’agence Soncco Tour) incluant le bus de Cusco à Hidroelectrica (aller/retour), la nuit dans un hôtel à Agua Calientes, l’entrée du Machu Picchu et un guide en anglais pendant 2h sur le site.

Première étape : de Cusco à Agua Calientes

Agua Calientes est la seule ville qui est au pied du Machu Picchu, c’est un passage obligatoirement avant d’atteindre le sommet. A 7h30, le mini-van vient me récupérer à mon auberge de jeunesse  et c’est parti pour 6h de route avec une petite pause déjeuner à Santa Theresa. La ville d’Agua Calientes n’étant accessible que par le train, le van nous dépose à Hidroelectrica où 2h30 de marche nous attend pour atteindre Agua Calientes. Avec une canadienne et une argentine rencontrées dans le bus, nous suivons tranquillement les rails du train sous une sympathique pluie péruvienne !

La nuit commence à tomber lorsque nous atteignons enfin Agua Calientes, je quitte alors mes compagnons de route pour chercher mon hôtel (le Keros). Modeste, limite propre mais une grande chambre privée pour moi toute seule qui sera finalement très pratique pour étendre toutes mes affaires trempées. Avant d’aller me coucher, je fais un petit tour dans Agua Calientes qui n’ait tourné qu’autour du Machu Picchu avec des hôtels, des restaurants et des boutiques à foison. J’en profite également pour réserver mes billets de bus pour monter au Machu Picchu à 77 Soles aller/retour (non compris dans le package). Il est aussi possible de monter à pied en 1h30 mais il faut se lever très tôt et le rendez-vous du lendemain avec le guide est à Agua Calientes et non pas au Machu Picchu.

Deuxième étape : de Agua Calientes au Machu Picchu

Rendez-vous matinal vers 6h sur la place principale d’Agua Calientes où j’attends patiemment qu’on appelle mon nom pour rejoindre mon groupe. Nous commençons à faire la queue pour prendre le bus et je me rends compte que tout le monde a déjà son entrée au Machu Picchu dans les mains. Je commence alors à stresser un peu, le guide m’informe que c’est mon hôtel qui aurait dû me donner le billet. Je retourne en courant à l’hôtel où le réceptionniste n’ayant pas mon ticket d’entrée appelle alors l’agence à Cusco. Puis je l’accompagne à l’agence qui vend les billets, bref un joli couac qui se finit bien. Enfin presque puisque mon billet en poche, je retourne à la station de bus et évidemment mon groupe est déjà parti…

Mais heureusement arrivée au Machu Picchu, je les retrouve facilement ! Je peux enfin souffler et contempler le paysage magnifique qui s’offre à moi, le Machu Picchu se réveillant tranquillement sous la brume…

Après une heure de visite avec le guide, j’ai quartier libre avec comme seule obligation être à 14h30 à Hidroelectrica pour reprendre le mini-van. Par chance, en me promenant sur le site je retrouve mes deux copines de la veille avec qui je passerai le reste de la journée. Une demi-journée suffit amplement à déambuler dans ces ruines et à prendre des centaines de photos.

Il faut savoir qu’il existe des tickets permettant en plus du Machu Picchu d’escalader une des montagnes se trouvant à côté (La Montana ou le Hayna Picchu) mais apparemment les places sont limitées et il faut donc le prévoir bien à l’avance.

Troisième étape : du Machu Picchu à Cusco

Il est ensuite l’heure de quitter le Machu Picchu pour redescendre à Agua Calientes, les filles ont vu qu’il était possible de prendre le train d’Agua Calientes à Hidroelectrica pour 100 Soles. Je les suis, ravie de ne pas avoir 2h30 de marche à faire et de découvrir un nouveau transport en commun au Pérou.

Arrivées à Hidroelectrica, nous enchainons avec la route jusqu’à Cusco qui s’avèrera plus compliquée qu’à l’aller, nous avons dû nous arrêter pendant au moins 1h car la route était bloquée par un éboulement…

Pas de commentaire

Laissez un commentaire