Découvrir la vie locale – Hoi An Eco Tourism

Lors de mes recherches sur Hoi An, je suis tombée sur un guide local qui a fondé sa petite compagnie : Hoi An Eco Tourism. Les avis élogieux sur tripadvisor m’ont poussé à visiter son site internet.

Commençons par une petite présentation : Hoang avec l’aide de toute sa famille propose aux touristes de découvrir la vie des pêcheurs et des fermiers de Hoi An avec des activités fun (check), intéressantes (re-check) et uniques (et encore check !). Hoang est un guide parfait, il parle bien anglais (très important, c’est un luxe au Vietnam !) et pour finir lui et toute sa famille sont vraiment adorables.

Un article complet s’imposait, la journée que nous avons passée avec Hoang fut une des meilleures expériences de mon voyage au Vietnam et il y a tellement de choses à raconter !

6 Eco tours possibles...Il faut faire un choix...

  • Vie des pêcheurs (durée 4h30)
  • Vie des fermiers (durée 4h30)
  • De la ferme aux pêcheurs (durée 6h)
  • Des pêcheurs aux agriculteurs de riz (durée 6h)
  • Tour dans une calèche tiré par un buffle (durée 3h)
  • Tour de vélo dans la campagne et cours de cuisine (durée 4h)

Après une longue concertation avec ma copine de voyage, nous avons choisi de …tintinlin… découvrir la vie des fermiers et des pêcheurs. Et ceci pour la modique somme de 1 300 000 VND chacune (oh ca fait peur tous ces 0 !), ramener à notre monnaie c’est environ 50€ (ah c’est mieux !) un prix plus que correct, vous allez vite comprendre pourquoi !

 Notre expérience

8h, Hoang arrive à notre homestay en scooter tirant un petit plateau qui contient nos trois vélos. Et c’est parti, nous voilà tous les trois, pédalant à travers les belles rizières vertes pour découvrir la vie rurale à Hoi An.

Notre premier arrêt : le village maraicher de Tra Que

Véritable agriculture écologique, les fermiers cultivent des légumes et plusieurs types d’herbes (salade, menthe, basilic,…). Les engrais utilisés sont 100% naturels, ils utilisent principalement des algues qu’ils ont ramassées dans les petites lagunes à côté du village. Nous n’avons pas fait qu’observer cet endroit paisible, on a aussi travaillé la terre ! Pioches et pelles en main et secondées par notre formatrice, nous avons préparé la terre. Mais avant de planter, il ne faut pas oublier de déposer ces fameuses algues avec une petite danse guidée par la petite fermière ! Dernière étape : arroser le tout en utilisant deux arrosoirs en même temps. Oui, oui j’ai bien dit deux arrosoirs, elle utilise une technique plutôt bien pensée que je vous laisse découvrir en photos et en vidéo (par ici)…

Après avoir laissé notre petite contribution sur un coin de terre de Tra Que, une drôle d’expérience se présente à nous : monter sur le dos d’un buffle d’eau. Ici, cet animal fait partie du paysage, il est d’une grande aide pour les paysans : labourage des terres, charriage des fardeaux, broutage de l’herbe pour nettoyer les rizières,…

buffle-eau-vietnam

La vie locale à Hoi An s’articule aussi autour de la pêche

Hoang nous emmène en bateau jusqu’au village de pêcheurs où nous expérimenterons deux techniques de pêche. Premier stop : un couple de pêcheur nous fait monter dans leur petite barque pour essayer la pêche à l’épervier. C’est une méthode qui demande rigueur et maitrise. Le pêcheur enroule le filet autour de ses doigts et le lance dans la mer. Le déploiement de l’épervier est impressionnant.

A notre tour maintenant, et si je me loupe, et si je lance le filet dans la barque… J’ai une petite appréhension pour mon premier lancer quand même ! Le pêcheur m’enroule le filet autour de mes doigts, la disposition de l’épervier est très technique. Je me tourne de côté et hop je le lance dans un geste absolument gracieux… Bon j’en fais peut-être un peu trop là  😉 Ce n’était pas si difficile finalement, enfin il faut dire aussi que l’on nous a donné un filet beaucoup plus petit que le leur, ça doit un peu (beaucoup) aider ! Deux lancers et pas de poissons dans mes filets 😥 je ne dois pas être pas très douée…

Reprenons ensuite la route pour la pêche au carrelet. Un grand filet de pêche est fixé sur quatre perches, le tout relié à une poulie sur une tour de guet. Notre premier objectif : réussir à relever le filet qui est dans l’eau. Et je peux vous dire que c’est très physique de contrer la puissance de l’eau en tournant la poulie avec nos mains et nos pieds. Filet hors de l’eau, les pêcheurs nous emmènent sur leur petite barque pour récupérer les poissons par un petit trou au fond du filet.

L’étape suivante est la pêche au crabe, nous prenons place dans des petits bateaux en bambou en forme de panier. Nous voilà naviguant parmi la mangrove dans la forêt de palmiers de Cam Thanh à essayer de repérer les petits crabes sur les pieds des palmiers. J’ai été admirative devant le pêcheur qui avait un véritable œil de lynx, il arrivait à repérer les crabes super facilement. La difficulté suivante est de les attraper, avec une petite canne à pêche et un petit appât au bout, ce petit crustacé est très malin ! La forêt de Cam Thanh est assez touristique mais cela n’enlève rien à l’originalité du paysage, les vietnamiens s’amusent même à faire tourner leur bateau-panier sous le regard amusé des touristes. Découvrez cette expérience, dans ma vidéo du Vietnam.

Toutes ses activités nous ont donné faim, alors direction la maison de Hoang où sa sœur et sa mère nous attendent. Avant de se mettre aux fourneaux, notre guide nous explique l’ancienne méthode utilisée pour la préparation des grains de riz et du lait de riz, la procédure est longue et physique pour séparer le grain de son enveloppe. Aujourd’hui les riziculteurs du village paient pour utiliser une machine automatique qui prépare le riz en une dizaine de minutes. La sœur de Hoang nous montrera ensuite comment faire des pancakes de riz avec le lait de riz obtenu agrémentés de quelques champignons et de pousses de soja.

Il est ensuite temps de les déguster et pas que… La mère et la sœur de Hoang nous ont préparé un véritable festin : nems, riz, poissons, crevettes,… On s’est régalé !

Je ne vous avais pas menti, ces six heures avec Hoang ont été riches et originales ! Je vous recommande vraiment de profiter de votre séjour à Hoi An pour découvrir la vie des locaux et de faire appel à Hoi An Eco Tourism.

Pour découvrir cette journée avec Hoi An Eco Tourism dans ma vidéo, c’est par ici

 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.