La beauté des Cyclades 1/3 – Mykonos

Pour la suite de notre aventure grecque après la découverte d’Athènes, nous avons pris l’avion pour découvrir notre première île des Cyclades : la très branchée Mykonos.

Paradise Beach

Arrivés à notre hôtel, le Sofia Hôtel, nous posons rapidement nos affaires et nous partons à la recherche d’un scooter. Notre hôtel est situé dans les hauteurs, un peu excentré de la Chora [petit aparté, la Chora c’est un peu le « chef-lieu » de l’île, ainsi sur chaque île des cyclades vous avez un village qui s’appelle la Chora].

Une dizaine de minute plus tard, nous voilà au « guidon » de notre scooter en direction de la célèbre plage Paradise Beach à 5 km de la Chora ! Beach bars, transats, cocktails et la mer à perte de vue, voici son portrait. Nous nous détendons un peu et à partir de 16h nous commençons à entendre le son de la musique qui monte. La fête nous appelle et nous nous mettons en mode « Mykonos » : cocktails et feta !

Partant en septembre, nous avions peur de ne pas voir la « festive » Mykonos et nous avons eu tort de nous inquiéter. Le monde commence à arriver et se met à danser sur les tables et les chaises. Nous avons même eu le droit à un speakeur en petite tenue qui met l’ambiance. Les soirées finissent plus tôt (vers minuit) que pendant les gros mois de l’été mais vu que ça commence tôt, cela ne nous a pas dérangé.

Chora de Mykonos et Super Paradise Beach

Notre deuxième journée commence en flânant dans la Chora. Nous avons aimé nous perdre dans ses très belles ruelles remplies de magasins huppés dans un paysage de maisonnettes blanches aux volets bleus. La Chora de Mykonos est en bord de mer et le quartier d’Alefkandra surnommé « la petite venise » est typique avec ses maisons sur pilotis au-dessus de la mer. Des petites chaises sur le bord du port permettent d’observer les fameux moulins à vent de Kato Myli qui dominent la ville.

L’après-midi est quant à elle consacrée au farniente sur la deuxième plage festive de l’île : Super Paradise Beach. Totalement similaire à Paradise Beach, nous retrouvons une lignée de beach bar et de transats. Selon un avis que nous avons lu sur un guide, nous nous sommes dirigés sur les collines rocailleuses à l’extrémité de la plage pour rechercher des petites criques. Nous avons rapidement fait demi tour car nous nous sommes rendus très vite compte que cette zone est réservée à la communauté homosexuelle !

super paradise beach mykonos

La journée se termine au bord de la piscine de notre hôtel à observer le magnifique coucher de soleil qui descend sur les maisons cubiques des Cyclades, avant de retourner flâner dans le labyrinthe de la Chora.

chora mykonos

Ftelia Beach

Au troisième jour, nous décidons de dénicher une plage plus tranquille et sans infrastructure avant de prendre le bateau pour l’île d’Amorgos. Nous trouvons notre bonheur à Ftelia Beach, entourée de promontoires rocheux dans une petite baie calme.

 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.