Yucatan Partie 2 – De Calakmul à Campeche

Notre road-trip dans le Yucatan continue… Après avoir profiter de Bacalar et de sa magnifique lagune, nous avons pris la route pour nous perdre dans les ruines au milieu de la jungle à Calakmul avant de rejoindre la ville de Campeche.


Calakmul

De Bacalar, nous avons pris la route pour nous diriger au sud de la péninsule du Yucatan proche de la frontière avec le Guatemala. Calakmul se mérite mais cela vaut clairement le coup !

Ruines archéologiques de Calakmul

Ce site archéologique maya est magique, complètement perdu dans la jungle au milieu des singes. A plus de 3 heures de Bacalar ainsi que de Campeche, ces ruines sont  loin de tout et donc peu touristiques.

Le trajet depuis Bacalar n’est pas de tout repos, après 2 heures de route, nous arrivons à « l’entrée » du site où il faut payer un premier péage. 20 kilomètres plus loin, nous arrivons à un deuxième péage et là tout se complique : 40 kilomètres de route goudronnée mais pleine de nids-de-poule, la vitesse est limitée à 30km/h. Nous mettrons donc 1h30 à partir du premier péage pour atteindre le parking des ruines de Calakmul.

Nous avons tenté de suivre l’itinéraire intermédiaire mais nous nous sommes un peu perdu au bout d’un moment, nous avons trouvé que cela n’était pas bien indiqué. Mais cela fait du coup parti du charme de ce site, se perdre dans la jungle et découvrir des ruines, on se sent un peu comme Lara Croft !

Levez les yeux et écoutez, singes araignées et singes hurleurs devraient être au rendez-vous.

Il y a beaucoup de petits temples, les plus impressionnants sont les Structures I et II, hautes de 40-50 mètres avec possibilité de grimper dessus et d’avoir une vue à 360 degrés sur la jungle à perte de vue !

Petits conseils :

  • Prévoyez bien des sandwichs et de l’eau (minimum 1,5 litres par personne) car à l’intérieur du site il n’y a pas la possibilité d’acheter quoi que ce soit
  • Le site est très grand, il faut donc prévoir minimum 3 heures pour pouvoir en profiter
  • Prenez en photos le plan du site quand vous arrivez pour pouvoir vous situer


Entrée du site à 75 pesos par personne + 2 péages à 50 pesos et 72 pesos par personne

Grottes aux chauves-souris

En sortant du site de Calakmul, nous avons vite rejoint une grotte où au coucher de soleil près de 1,5 millions de chauves-souris sortent de leur caverne. 

Il faut bien prévoir le timing, il faut compter le chemin retour soit 1h30 de voiture pour rejoindre la route principale, de là il faut prendre à droite en direction de Xipujil et vers le kilomètre 106, il faut tourner à gauche et se garer. Un mexicain attend les touristes pour apporter des informations sur les chauves-souris et même donner un petit document d’explication.

Le site est encore peu connu, nous étions une quinzaine et principalement des français. Prévoyez une écharpe ou un tee-shirt pour mettre sur le nez car l’odeur est forte, pas agréable et apparemment toxique.

A cette période de l’année (fin juillet), le bal des chauves-souris commence vers 19h et dure plus d’une demi-heure. Le spectacle est impressionnant, les chauves-souris sortent de la grotte qui est en contrebas en faisant des cercles.

Entrée gratuite mais une proprina (pourboire) est évidemment la bienvenue pour le mexicain qui accueille les touristes 

Hébergement et Restauration

Hotel Cabanas Calakmul à 10 minutes de la grotte aux chauves-souris, petite cabane en bois rustique à 885 pesos la nuit. Nous n’avons pas eu de chance car à cause de l’orage, il n’y avait plus d’électricité et donc pas d’eau chaude et de climatisation…

Nous avons pu quand même manger au « restaurant » de l’hôtel à la bougie ! 2 limonades et 2 plats avec du riz, poulets, poivrons et oignons pour 350 pesos.


Campeche

De Calakmul, nous avons parcouru 3h30 de route pour atteindre Campeche, une ville plutôt grande qui se visite assez rapidement, en une après-midi pour nous.

Ville de Campeche

Le centre historique se trouve derrière des remparts et la différence est notable par rapport au reste de la ville avec une architecture coloniale, des maisons de toutes les couleurs…

Nous nous sommes principalement baladés autour de la rue Calle 59 qui est une rue piétonne avec pleins de restaurants. Vous verrez la jolie église jaune Iglesia de San Roque, la place de la Cathédrale ou encore le Centro Cultural El Palacio composé de 3 salles expliquant la colonisation, le commerce maritime, les habits et la représentation d’une cale de bateau.

Entrée du Centro Cultural El Palacio à 10 pesos

Hébergement et Restauration

Hotel Ximbal chez l’habitant, un petit logement indépendant, propre et bon wifi. Mais des petites déceptions : la piscine était en train d’être nettoyée, un manque d’hospitalité des propriétaires et le logement était loin du centre-ville et il n’y avait pas de restaurants à proximité. 630 pesos la nuit

Restaurant Fresh Green : salade à composer à partir d’une liste d’ingrédients à choisir – 90 pesos la salade taille moyenne et 85 pesos le pichet de jus de fruits

Restaurant Chocolateria de la Mora : très bonne cuisine mexicaine comme du pain de maïs et des huevos rancheros (oeuf + sauce salsa + haricot + toast) – 320 pesos pour deux

(g à d) Fresh’n Grenn – Chocolateria de la Mora

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.