L’Algarve entre plages et villes

Comment se déplacer ?

Le meilleur moyen pour être libre de ses mouvements et découvrir l’Algarve est évidemment de louer une voiture. Le meilleur site de comparaison pour la location de voiture reste pour moi Rentalcars. Nous avions donc réservé une Fiat Punto chez Centauro pour 9 jours pour environ 380€ dont 120€ pour la récupération de la voiture à Faro et le dépôt à Porto ainsi que 18€ de badge pour l’autoroute. Au Portugal, il n’y a pas de « cabines » ou de « portails » pour payer l’autoroute, ce sont juste des portiques qui scannent l’immatriculation de la voiture. Nous avons payé 38€ de péage d’autoroute à Centauro lorsque nous avons déposé la voiture à Porto.

Où se loger ?

 

Afin de découvrir toute l’Algarve et pour éviter de passer trop de temps dans les trajets, il est plutôt recommandé de prendre un premier logement du côté de Faro et un autre du côté de Lagos. De notre côté, nous avions décidé de passer « seulement » 5 jours dans l’Algarve, nous avons donc pris un seul logement et nous nous sommes concentrés sur la zone entre Lagos et Tavira.

Nous avons donc réservé un Airbnb à Estoi, dans les terres juste au-dessus de Faro. Nous avions un petit logement indépendant à côté de la maison des propriétaires, un petit logement absolument parfait pour se reposer, au calme, avec une chambre, une cuisine d’été et une petite terrasse. Nous avons été accueilli par Sylvie, une française qui vit au Portugal depuis 4 ans, avec beaucoup d’hospitalité, des petits cadeaux de bienvenue, des informations sur tout ce qu’il y a à visiter, l’agenda des évènements de la région… Si vous êtes véhiculé, l’emplacement est idéal pour visiter l’Algarve, à 20 minutes de Faro, de Tavira et de Loulé et à 1 heure de Lagos et de Portimao.

Les villes 

Les villes de l’Algarve sont absolument parfaites pour se balader. J’ai aimé les petites ruelles pavées. J’ai aimé les maisons, les bâtiments typiques avec ses murs blanchis à la chaux et ses moulures colorées ou recouvertes d’azulejos (des carreaux de faïence décorés typiques du Portugal et de l’Espagne). J’ai aimé découvrir les produits locaux dans les marchés.

Faro

Le bon plan pour se garer gratuitement est de poser sa voiture au parking de la Marina. Au premier abord la capitale de l’Algarve ne donne pas forcément envie… Mais lorsque nous passons sous un petit porche, nous voilà projetés dans la vieille ville de Faro. Ce village n’est pas mon coup de coeur mais possède un petit charme. Et pensez à vous rafraîchir au Lab Terrace, un petit rooftop avec un peu d’ambiance, à côté de la Marina pour observer aussi le coucher de soleil.

 

Loulé

Un des meilleurs moyens de commencer une journée dans l’Algarve est d’aller arpenter les allées des marchés. Tous les samedis matins jusqu’à 13h, dans un magnifique bâtiment aux dômes rouges et aux abords de celui-ci, le marché de Loulé et ses dizaines d’étales permettent de découvrir les produits locaux de l’Algarve : du miel, de la confiture, du piri-piri (sauce pimentée), des sardines, des fruits & légumes…

Et après avoir fait des petits achats, nous nous sommes baladés dans les jolies ruelles de Loulé entourées de maisons blanches et de boutiques artisanales.

Olhao

A 20 minutes d’Estoi, nous arrivons à Olhao, le plus grand port de pêche de la région, pour profiter du marché qui se tient tous les jours jusqu’à 13h sauf… le dimanche (à retenir pour pas faire la même erreur que nous !). Sous deux grands bâtiments rouge brique, les étales de viandes, de fruits, de légumes, de poissons donnent l’eau à la bouche.

Cette ville de pêcheurs est agréable pour se balader dans les ruelles pavées bordées de boutiques, d’églises et d’azulejos. Mais Olhao n’est pas une exception, de magnifiques façades côtoient des façades délabrées…

Tavira

Tavira, un petit enchantement entre ses 37 clochers d’églises, son petit pont romain, ses petites rues animées, les rives de son fleuve, ses portes colorées, ses azulejos…

Mais aussi ses maisons avec leurs toits à quatre pans qui sont typiques des villes aristocratiques influencées par l’Orient.

Lagos

Après une journée baignade, nous avons décidé de passer le début de la soirée à visiter Lagos et nous n’étions pas les seuls à avoir eu cette envie. Cette ville était très animée, chanteurs et danseurs de rue, restaurants et bars à foisons ! 

Estoi

Avant de quitter l’Algarve, nous étions bien obligés de nous arrêter visiter le Palacio d’Estoi situé à quelques kilomètres de notre logement. Il est possible de visiter cet hôtel luxueux gratuitement en entrant par l’entrée principale. Il est ainsi possible d’avoir accès à quelques pièces et surtout de se balader dans les magnifiques jardins et d’observer la devanture qui est exceptionnelle.

Les plages

Quand on entend parler de l’Algarve, ce sont les plages qui arrivent en premier. Des couleurs turquoises, des rochers dorés, bref des paysages de rêve. Mais il y a quelques petits bémols dans ce petit paradis, les plages sont assez bondées en plein été et l’eau de la mer est très froide (pas plus de 20 degrés…).

Praia da Rocha et da Vau

Commençons par les plages de Portimao, nous sommes allés à la Praia da Rocha qui est une grande plage aménagée mais sans grand charme avec en plus en arrière-plan des immeubles…

Nous avons marchés au bord de la mer plus à l’ouest pour arriver à la Praia da Vau qui est beaucoup plus jolie avec des criques entourées de falaises dorées.

Praia do Camilo

Mon coup de coeur va clairement pour les plages de Lagos et particulièrement la Praia do Camilo avec son eau turquoise. Nous sommes arrivés à 11h30 et la plage, victime de sa beauté, était déjà bondée. Après avoir descendu une centaine de plage, on arrive à une première plage entourée de rochers dorées. Je vous conseille d’aller sur la deuxième petite plage et de se caler au fond pour éviter d’avoir sans arrêt du passage autour de sa serviette…

Après avoir farnienté sur la Praia do Camilo, nous avons marché une dizaine de minutes jusqu’à la Ponta de Piedade. Pas de baignade possible ici mais un petit sentier permet d’avoir des superbes points de vue sur les rochers et l’eau turquoise. L’attraction ce sont les grottes qui se visitent soit en canoë ou en bateau (il faut compter environ 20€ par personne).

Praia Dona Ana

Et pour finir avec Lagos, il y a aussi la Praia Dona Ana, plage plus grande mais moins belle que la Praia Camilo.

Praia da Marinha

Pour finir notre séjour dans l’Algarve, nous avons choisi d’aller entre Portimao et Albufeira à la Praia da Marinha. Cette superbe petite plage est accessible aussi par des escaliers et où évidemment il y a foule…

Les îles

L’Algarve c’est aussi des petites îles qui sont facilement accessible grâce à des ferries. Sur les cinq jours prévues dans cette région, nous avons eu le temps de débarquer sur deux d’entre elles.

L’île de Culatra (Farol) 

Pour rejoindre l’île de Culatra qui possède deux villages Farol et Culatra, nous avons pris  le ferry à l’embarcadère d’Ohlao (juste après le marché sur la marina). Le prix est dérisoire puisque l’aller coûte 1,85€ par personne, il faut par contre bien vérifier les horaires car il n’y a pas beaucoup de choix. En trente minutes, le bateau s’arrête d’abord à Farol, un petit village avec un joli phare et un quart d’heure plus tard, le deuxième arrêt se fait au village de Culatra.

Notre excursion de notre côté a commencé à Culatra, nous avons d’abord déjeuné au Café Janoca où nous avons mangé une spécialité de l’Algarve : le Cataplana pour 30€ pour deux. Ce plat est composé de fruits de mer cuits à l’étouffé accompagné de frites et de pain à l’huile d’olive. Un vrai régal mais il faut être patient, le service était très lent, ce qui est souvent le cas dans l’Algarve…

A Culatra, la plage est immense, longue de plusieurs kilomètres de long, pour une fois on ne se marche pas dessus… Pour une fois, nous avons décidé de débourser une quinzaine d’euros pour deux transats et un parasol.

Pour finir notre journée, nous avons marché jusqu’à l’autre extrémité de l’île où se trouve Farol en 40 minutes à pied en passant par la plage. Comme à Culatra, le village de Farol est plein de charme avec ses fameuses maisons blanchies à la chaux.

L’île de Tavira

La deuxième île que nous avons décidé de débarquer porte le même nom que la ville qui est à 20 minutes en bateau. Celui-ci se prend donc de Tavira où il y a deux embarcadères : au centre-ville après le pont (2€ aller/retour) ou après les salines à Agua Cuardos (1,70€ aller/retour). Il y a des bateaux toutes les 30 minutes, celui qui part d’Agua Cuardos est moins cher et il y a moins de monde mais il est plus difficile de se garer.

Avoir de profiter de cette petite île, nous avons mangé quelques spécialités : de la langouste frits et un steak au thon !

L’Ilha de Tavira est très différente de celle de Culatra, elle possède une végétation importante composée de grands pins. Elle possède, elle aussi, une très grande plage de 7 kilomètres de long et un tout petit phare rouge.

 

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.